Site officiel de l'office de tourisme

Espace Pro

Une coutume très locale : "les empègues"

L’empègue est un petit dessin réalisé au pochoir autour des portes des maisons, dans certains villages du Gard et de l'Hérault. La tradition de l'empègue semble propre à cette zone géographique, dans des villages où les traditions taurines camarguaises sont très marquées.
Pour notre territoire ces empègues sont surtout visibles à Villetelle et Saussines.

L'étymologie du mot est occitane, "empeguar" signifiant "coller". La racine du mot est "pègue" qui désigne toutes sortes de colles.

Ces dessins sont réalisés par les jeunes du village, les Abats, dans le cadre des fêtes votives des pays de la Petite Camargue, des Costières et de la Vaunage. Au début du XXe siècle, il s’agissait de fêter le départ pour le service national des jeunes hommes qui venaient d’avoir 18 ans. C’étaient les conscrits de « la classe » d’âge. De nos jours, ce sont souvent les équipes de jeunes (filles et garçons) organisés en bandes portant le même t-shirt qui, pour financer leurs réjouissances passent de maisons en maisons vendre "le fougasset".

OTPL - Mur empègues

L’habitant qui a donné sa participation se voit alors apposer près de sa porte, la fameuse empégue.

Ces pochoirs sont liés à la course camarguaise. Le dessin est accompagné des lettres VLJ et de l'année de la classe d'âge. VLJ signifiant Vive La Jeunesse ou encore « Viù Lo Joven » en occitan.

Les motifs choisis reprennent des thèmes emblématiques : croix de Camargue, trident, crochet de raseteur, …), des animaux de Camargue (cheval, taureau, flamant rose) ou toute autre représentation liée à la bouvine.

OTPL - Cigale Empègue
2001-1